Bienvenue

La différence essentielle entre l’homme et son partenaire du règne animal est la métacognition, c’est-à-dire la capacité d’observer ce qu’il est et ce qu’il pense en même temps que cela se produit. Peu importe qu’il soit avant de penser, n’en déplaise à Descartes.

Certains animaux ont vu leurs connaissances augmentées de facto par une expérience acquise par un individu localisé à des milliers de kilomètres. Êtres humains, nous sommes tous construits de la même manière, nous possédons tous un cerveau, et la compréhension des mécanismes en œuvre en nous devra naturellement profiter à tous.

Ce blog veut rendre les relations entre les individus plus bienveillantes dans le monde de l’entreprise. Il se propose d’être un pont entre la bienveillance et l’entreprise.

Pour étudier comment la bienveillance peut s’introduire dans le monde de l’entreprise, je présenterai des initiatives individuelles et certaines découvertes des neurosciences, les unes étant étroitement connectées aux autres.

Les dernières avancées sur la neuroplasticité du cerveau nous apportent de nombreux éclairages sur la manière de nous comporter avec nous-même, en société et dans le contexte professionnel. Il apparaît que les programmes en cours dans notre cerveau peuvent aisément changer, précisément grâce à cette métacognition, cette capacité de nous observer agissant.

En d’autres termes, un même outil, le cerveau, peut être subi tout au long d’une existence et créer des comportements invalidants, ou utilisé à des fins d’accroissement de ressources et de mieux-être. De même, la mauvaise ambiance ou le conflit au sein de l’entreprise ne sont pas une fatalité. Quel que soit l’état des lieux, il peut être changé.

A nous de choisir notre destinée.

Laisser un commentaire