Bienveillance et bonne ambiance dans l’entreprise

20140320_ambianceLa bienveillance est-elle un facteur de création d’une bonne ambiance de travail au sein de l’équipe ? Dans le dernier sondage Ifop pour Cadremploi, réalisé sur 1002 personnes du 11 au 21 janvier 2014, le deuxième élément définissant le mieux le poste idéal pour un cadre est « une bonne ambiance de travail au sein de l’équipe. » Même s’il conviendrait de définir plus précisément cette bonne ambiance, gageons qu’elle pourrait s’incarner dans le plaisir d’être avec nos collègues et la bienveillance qu’on leur accorde.

Cependant, ce sondage pourrait être complété par une autre étude réalisée récemment par deux sites anglo-saxons (1) sur l’influence de la bonne opinion que l’on a de soi-même et de ses compétences sur les relations que nous entretenons avec les autres, en particulier sur le lieu du travail. Nos amis outre-Atlantique et Manche semblent décidément avoir une longueur d’avance sur l’introduction et la pérennité de la bienveillance en entreprise.

Cette étude (2) porte sur un échantillon de 5000 personnes et relie fortement l’acceptation de soi au bonheur, en dépit du fait que ce lien soit peu renforcé dans notre société. Cette étude identifie 10 habitudes faciles et aisément transposables dans n’importe quel milieu, en particulier au bureau, dont les dernières avancées des neurosciences prouvent qu’elles ont un impact sur notre bonheur.

Ci-après, et dans l’ordre de préférence, les 10 (bonnes) habitudes :

  • Donner, faire quelque chose pour les autres
  • La relation, communiquer avec les gens
  • L’exercice, prendre soin de son corps
  • Apprécier, remarquer le monde autour de soi
  • Essayer, apprendre de nouvelles choses
  • Direction, avoir des objectifs à atteindre
  • Résilience, trouver les moyens de rebondir
  • Émotion, adopter une approche positive
  • Acceptation, être à l’aise avec qui je suis
  • Sens, faire partie de quelque chose de grand

Il est noté dans l’étude que l’acceptation de soi arrive, dans la hiérarchie des habitudes, bien plus loin que le simple don ou l’acte de réaliser quelque chose pour autrui. Le professeur Karen Pine, un des psychologues impliqués dans l’étude, fait ce commentaire : « Pratiquer ces habitudes peut réellement augmenter notre bonheur. Il est formidable de voir tant de gens faire régulièrement des choses pour aider les autres, et quand nous contribuons au bonheur des autres, nous avons tendance à nous sentir bien également. »

Nous ne pourrions mieux être dans l’étymologie du mot « bienveillant » qu’en exprimant ce désir de vouloir du bien à l’autre. Voir dans le Larousse illustré :

Bienveillant (e) adj. (de bien et anc. Fr. veuillant, voulant). 1. Qui montre de la bienveillance (disposition favorable envers quelqu’un). 2. Qui exprime la bienveillance

L’étude termine sur trois manières de stimuler notre confiance en nous :

1/ Soyons aussi bon pour nous que nous le sommes pour les autres. Voyons nos erreurs comme des occasions d’apprendre. Notons les choses que nous faisons correctement, même si elles sont modestes.

2/ Demandons à un ami ou à un collègue de confiance pour nous dire ce que sont nos forces ou ce qu’ils apprécient en nous.

3/ Prenons l’initiative de passer plus de temps au calme. Soyons au plus près de ce que nous ressentons à l’intérieur et essayons d’être en paix avec nous-mêmes.

Si ces 3 préconisations sont facilement et rapidement transposables sur notre lieu de travail, pourquoi pas dès demain, peut-être sera-t-il judicieux de commencer par la 2ème qui possède le double avantage de concerner plus spécifiquement les relations dans l’entreprise, et de faire intervenir un autre que nous.

Par la sollicitation spontanée d’un collègue pour un rapide feedback de nos ressources ou de ce qu’il apprécie en nous, nous contribuerons de facto à installer la bienveillance sans le dire. Et le retour qu’il mettra toute son élégance à nous renvoyer ne pourra qu’augmenter notre confiance en nous. En outre, une fois ce 1er retour effectué, il est vraisemblable que nous serons mis à contribution pour lui renvoyer l’ascenseur.

Lorsque cette 2ème manière de stimuler notre confiance en nous sera bien rodée, la 1ère et la 3ème se mettront en place comme des conséquences naturelles.

Décidément, la bienveillance dans l’entreprise a de beaux jours devant elle !

(1) http://www.actionforhappiness.org/  et http://dsd.me/dohappiness/

(2)  http://www.actionforhappiness.org/10-keys-to-happier-living  (traduction libre de l’auteur)

Merci de partager

 

Ce contenu a été publié dans Entreprise, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire