La musique comme outil de bienveillance

Rz_52La musique permet-elle de rendre plus agréables les conditions de travail de l’individu et de générer plus de bienveillance dans l’entreprise ? La question mérite d’être posée puisqu’elle est à l’origine d’une étude comportementale, associée à un sondage réalisée par une chaîne de télévision à une heure de grande écoute.

Le 19.45 du mercredi 12 mars sur M6 (1) proposait l’enquête suivante : « Ecoutez-vous de la musique en travaillant ? » A 8h22 le lendemain, la moyenne des réponses était la suivante : Oui, ça me rend plus productif : 76% ; Non, ça me déconcentre : 24%.

La suite du sondage nous éclaire sur les points suivants : « Le jazz aiderait à booster la créativité ; la musique classique permettrait plus de concentration ; les bandes originales de films redonneraient de l’énergie. »

Nous savons que certains apprentissages scolaires, en particulier la mémorisation d’informations « par cœur », peut être facilitée par l’écoute de musique en fond sonore. Ainsi, nous avons peut-être déjà, en tant que parent, fait preuve de bienveillance à l’égard de notre adolescent qui étudie en écoutant de la musique, à condition toutefois que celle-ci n’occupe pas tout son espace de concentration. La raison en est que la musique fédère d’autres parties de notre cerveau que celle uniquement sollicitée par le son, contribuant ainsi à une meilleure mémorisation des informations apprises.

D’autres études (2) présentent les bienfaits d’une écoute régulière de musique. Une étude américaine récente nous informe que la musique :

–       améliore le QI et réduit les interruptions d’activité

–       traite les malaises cardiaques et aide au rétablissement de la vision chez ceux qui ont eu un AVC

–       provoque des frissons, crée de la couleur et amplifie la sensation de bonheur

La musique nous donne des frissons, elle nous procure immédiatement du plaisir, et elle détourne notre attention de préoccupations antérieures, éventuellement du ressentiment que l’on éprouve pour une situation ou une personne. La musique peut changer la manière dont l’environnement en général et l’autre en particulier nous apparaît.

En réalité, la musique crée de nouvelles connexions synaptiques dans notre cerveau, elle modifie la récurrence de nos comportements, elle introduit une légèreté voire une certaine ouverture du cœur.

Comme cela est présenté dans le reportage, de nombreuses entreprises utilisent déjà la musique dans leur espace : entrepôts et magasinage, restaurants, magasins, etc. Sans compter la traditionnelle mise en attente sur les lignes téléphoniques. Les bénéfices attendus pour l’entreprise en terme d’épanouissement sur le lieu du travail et donc de gestion du stress peuvent être importants.

La musique modifie l’appréhension de l’altérité parce qu’elle introduit une sensation de bonheur, elle contribue ainsi à changer positivement la nature des rapports qu’entretiennent les collaborateurs de l’entreprise entre eux et envers l’entreprise. La musique est sans doute un outil intéressant pour introduire et pérenniser la bienveillance dans l’entreprise … encore faudra-t-il que la musique de l’un n’interfère pas avec la musique de l’autre, mais dans ce cas, nous sommes dans la bienveillance naturelle.

Sources :

(1)  http://www.6play.fr/m6/#/m6/le-1945/11351004-19-45-du-mercredi-12-mars

(2) http://lecercle.lesechos.fr/entrepreneur/social-rh/221141431/musique-ameliore-performances-cognitives-et-cohesion-entreprise

En anglais : http://www.spiritscienceandmetaphysics.com/10-magical-effects-music-has-on-the-mind/

et http://www.hungryforchange.tv/article/the-health-benefits-of-listening-to-music

Merci de partager

 

Ce contenu a été publié dans Neurosciences, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire